Objet: La lettre d'information FLEGT UE de l'EFI novembre/décembre 2011
Load images

Des nouvelles bimestrielles sur les efforts communs de l´UE et de ses pays partenaires et institutions pour combattre l´exploitation illégale des forêts et pour mettre en œuvre le Plan d´Action de l´UE pour l´Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux (FLEGT), compilés par l'EFI en coopération avec le Programme d´Appui ACP FLEGT de la FAO et la Commission européenne.

Accords de partenariat volontaire (APV) FLEGT - des nouvelles d’Afrique
APV FLEGT - des nouvelles d’Asie
Dialogue lié au FLEGT
Questions intersectorielles liées au FLEGT
FLEGT et initiatives du côté de la demande
FLEGT et la recherche
Liens entre le FLEGT et le REDD
Actualités du FLEGT : publications – études – formation à venir
Des nouvelles du Programme d’appui ACP-FLEGT de la FAO
 

Accords de partenariat volontaire (APV) FLEGT - des nouvelles d’Afrique :

Cameroun

Les élections présidentielles au Cameroun ont retardé jusqu’au début de l’année prochaine la tenue du premier Comité conjoint de suivi de l’Accord de partenariat volontaire (APV). Cette première réunion du mécanisme de suivi bilatéral de l’APV permettra à l’Union européenne et au gouvernement du Cameroun d’étudier les progrès de la mise en œuvre de l’APV depuis son paraphage, en mai 2010. Le Comité conjoint de suivi est l’un des instruments participatifs permettant de garantir la mobilisation des acteurs des négociations de l’APV lors de sa mise en œuvre.

 

Gabon

La deuxième séance formelle de négociations sur l’Accord de partenariat volontaire (APV) a eu lieu à Bruxelles les 20-21 octobre. Les discussions ont porté sur la liste des produits et des sources de bois couverts par l’accord, ainsi que sur la définition de la légalité. Les prochaines étapes et une nouvelle feuille de route ont également été acceptées. Cliquez ici pour lire le compte-rendu détaillé de la réunion. Dans les prochains mois, le Gabon s’impliquera avec ses acteurs nationaux afin de consolider sa définition de la légalité ainsi que son système de vérification de cette dernière . Un expert engagé par l’Institut Européen de la Forêt, EFI passera un mois au Gabon à partir de mi-novembre. Son objectif sera de faciliter le dialogue entamé.

 

Ghana

Le processus d’appel d’offres pour le choix d’un fournisseur de services chargé de la mise en œuvre et du déploiement d’un système national de suivi du bois s’est clôt en novembre. La Commission forestière du Ghana étudie actuellement les propositions reçues. Le fournisseur choisi devrait commencer sa mission en janvier 2012. Parallèlement au système de suivi du bois, la Commission forestière continue à étudier, à mettre en œuvre et à affiner ses procédures de vérification dans le cadre de ses normes nationales sur la légalité.

 

Libéria

La mise en place d’un système de vérification de la légalité au Libéria est prévue en janvier 2012. 

 

République Centafricaine

Suite au paraphage de l’Accord de partenariat volontaire (APV) en décembre 2010, le premier Comité conjoint de suivi s’est réuni à Bangui, la capitale, le 17 novembre. Lors de cette réunion, les discussions ont porté sur les réalisations de 2011 ainsi que sur les possibilités de financement pour soutenir la mise en œuvre de l’APV à partir de 2012. La signature formelle de l’Accord a eu lieu le 28 novembre à Bruxelles en présence d’Emmanuel Bizot, ministre en charge des forêts pour la République Centrafricaine. La prochaine étape légale sera la ratification de l’Accord par les parlements européen et centrafricain l’année prochaine.


 

CAR-EU_VPA_signing_281111_Council_of_the_EU_small.jpg : 36.330078125Kb

Photographie: de gauche à droite : Emmanuel Bizot, Ministre centrafricain des eaux, des forêts, de la pêche, de la
chasse et de l’environnement; Jan Tombinski, Ambassadeur, Représentant Permanent de la République de Pologne auprès de l'U.E. Président du Comité des Représentants Permanents. © Le Conseil de l'Union européenne.

 

République du Congo

Un expert en communication à court-terme réalisera sa première mission d’un mois en République du Congo à partir de mi-novembre. Il sera chargé d’aider le gouvernement à actualiser et à mettre en œuvre le plan de communication national sur l’Accord de partenariat volontaire. Une mission de suivi est prévue pour mars 2012.

 


Retour ^

APV FLEGT - des nouvelles d’Asie :

Malaisie

En Malaisie, les consultations internes ont continué pendant cette période. Soutenus financièrement par l’Allemagne et les Pays-Bas, plusieurs projets destinés à renforcer les capacités des habitants devraient aboutir cette année. En outre, un Secrétariat Protem a été mis en place, qui sera plus tard transformé en organisme de rapport chargé de fournir un soutien administratif et technique au Comité conjoint de suivi prévu dans la version provisoire de l’Accord de partenariat volontaire.

 

Indonésie

La première réunion du Comité conjoint préparatoire Indonésie/Union européenne – un organisme intérimaire chargé de faciliter la mise en œuvre de l’Accord de partenariat volontaire FLEGT pendant le processus de signature et de ratification – s’est tenue à Jakarta le 22 novembre. Au programme de cette réunion, l’étude d’une stratégie et d’une feuille de route pour la mise en œuvre d’un APV, comprenant notamment des essais sur le terrain prévus mi-2012 pour tester le système de vérification de la légalité.

 

Vietnam

Un nouveau facilitateur sur le Mécanisme UE FLEGT de l’EFI a commencé à travailler dans la capitale, Hanoï, afin de soutenir le processus d’Accord de partenariat volontaire et de faciliter notamment le dialogue et la participation des acteurs. Après plusieurs réunions techniques en 2011 et diverses consultations avec les parties prenantes, la deuxième séance formelle de négociations par un groupe de travail technique a eu lieu à Hanoï les 24 et 25 novembre. La réunion a essentiellement porté sur la rédaction provisoire d’une définition de la légalité du bois, la gamme de produits à inclure dans l’Accord de partenariat volontaire, la question des importations de bois et les prochaines étapes de la négociation en 2012.

 


Retour ^

Dialogue lié au FLEGT :

L’Union européenne et la Chine coordonnent leur approche concernant le commerce des produits à base de bois

 

La troisième réunion du mécanisme bilatéral de coordination s est tenue à Pékin pour débattre du commerce du bois

 

Pékin – Lors de la troisième réunion de leur Mécanisme bilatéral de coordination sur l’Application des législations forestières et la gouvernance, la Chine et l’Union européenne ont mis à jour les activités prioritaires à mettre conjointement en œuvre, notamment les solutions économiques destinées à aider la Chine à satisfaire les exigences en matière de diligence raisonnable du Règlement européen sur le bois, qui devrait entrer en vigueur le 3 mars 2013.

 

La réunion, qui s’est tenue le 14 novembre à Pékin, était présidée par M. Timo Mäkelä, Directeur des Affaires internationales à la DG Environnement de la Commission européenne, et Mme Zhang Yanhong, de l’Administration nationale forestière chinoise, secondée par le Professeur Liu Jinlong (Université de Renmin), M. Chen Shaozhi (Académie chinoise de foresterie) et le Professeur Wen Tiejun (Université de Renmin).

 

Le dialogue entre la Chine et l’Union européenne dans le domaine forestier prend de l’ampleur du fait de l'accroissement du volume commercial des produits à base de bois entre les deux régions. En 2010, la Chine a exporté en direction de l’Union européenne une quantité de produits à base de bois d une valeur d’environ 7,81 milliards de dollars US, dont 21,5% de produits forestiers, notamment le papier et la pulpe de bois.

 

L’industrie du meuble chinoise se trouve confrontée à un défi particulièrement sensible car elle doit s’assurer de la légalité de son bois alors que celui-ci provient d’une vaste gamme d’origines non précises, notamment le bois récolté dans les pays voisins où la chaine de l’offre est complexe. Le Mécanisme bilatéral de coordination cherche à faciliter les échanges d’informations et à identifier les activités conjointes permettant de réduire l’abattage illégal et son commerce associé dans le monde.

 

Ouverture du Bureau asiatique chinois du FLEGT UE de l’Institut Européen de la Forêt

Le Bureau chinois conjoint de projet du FLEGT UE de l‘EFI en Asie a été officiellement inauguré le 14 novembre dans la capitale chinoise, Pékin. Des représentants de la DG Environnement de l’Union européenne et de l’Administration nationale forestière chinoise ont présidé la cérémonie d’ouverture. Des représentants de l’Université de Renmin, de l’Académie chinoise de foresterie, du Ministère britannique du développement international et du programme FLEGT UE Asie étaient présents.

 

Par le biais de son programme FLEGT UE en Asie, le Mécanisme UE FLEGT de l’EFI soutient le dialogue entre l’Union européenne et la Chine dans le cadre d’un Mécanisme bilatéral de coordination sur l’Application des législations forestières et la gouvernance afin de réduire l’abattage illégal et son commerce associé. L’Institut cherche également à promouvoir le commerce issu de forêts légales et durables. Le Programme FLEGT UE en Asie est un projet financé par EuropeAid et géré par le Mécanisme UE FLEGT, hébergé par l’Institut européen de la Forêt.


Opening-of-China-Office_small.jpg : 50.849609375Kb

Photographie : de gauche à droite : Prof. Liu Jinlong (Université de Renmin), M. Chen Shaozhi (Académie chinoise de foresterie), M. John Bazill (DG Environnement), Prof. Wen Tiejun (Université de Renmin), M. Vincent van den Berk (FLEGT Asie), Mme Zhang Yanhong (Administration nationale forestière), M. Hugh Speechly (Ministère britannique du développement international), M. Chen Xiaoqian (FLEGT Asie).© FLEGT Asia.

 

Inde

Une mission technique de l’EFI s’est rendue en Inde du 10 au 21 octobre 2011 afin d’identifier les principaux partenaires dans le secteur privé, le gouvernement, la société civile et les organisations non gouvernementales et internationales, et de mettre à jour les possibilités de coopération dans le domaine du FLEGT. Les membres de la mission ont participé à une conférence internationale sur les produits forestiers à Bangalore et ont analysé les informations relatives au bois et aux produits à base de bois sur le marché indien, notamment les flux commerciaux interrégionaux et les structures tarifaires.

 

En Inde, la demande interne pour le bois et les produits à base de bois augmente rapidement du fait de la croissance économique soutenue. Les partenaires potentiels interrogés lors de la mission de l’EFI ont exprimé leur souhait d’augmenter et de renforcer les exportations de produits à base de bois, notamment à destination de l’Union européenne. Les participants ont manifesté leur intérêt pour une meilleure compréhension de la législation sur le bois européenne et nord-américaine ainsi que des politiques d’approvisionnement et leur impact potentiel sur les exportations indiennes.

 


Retour ^

Questions intersectorielles liées au FLEGT :

Festival de mangas sur les forêts

L’Institut français du Laos, en collaboration avec l’ambassade suisse de Bangkok, l’ambassade japonaise, le programme Fonds de solidarité prioritaire Mékong, l’Agence allemande de coopération internationale et le Programme FLEGT UE en Asie de l’EFI, a organisé le premier festival de mangas au Laos, du 7 au 20 novembre. Lors de ce festival, deux compétitions de dessins de mangas ont été organisées sur le thème des « Mauvaises drogues » et de la « Déforestation et protection des forêts au Laos ». Les participants étaient invités à soumettre leurs dessins au jury. Les dessins gagnants seront visibles sur le site Internet de l’Institut français ainsi que sur celui du Mécanisme UE FLEGT de l’EFI.

 

Présentation du FLEGT à l’Assemblée nationale de la République Populaire Démocratique du Laos

Le 8 novembre, les responsables du programme FLEGT UE de l’EFI en Asie, en collaboration avec la Délégation européenne au Laos, ont présenté le FLEGT lors de la première réunion interséance de la 7ème réunion législative de l’Assemblée nationale de la RPD du Laos à 132 de ses membres. Lors de cette séance, les législateurs ont visionné un film sur l’abattage illégal, expliquant clairement le Règlement européen sur le bois et présentant le concept et le processus d’Accord de partenariat volontaire. M. Thongsavanh, Responsable de l’Association laotienne des industries du bois et membre du Centre de liaison laotien du FLEGT, a exprimé son point de vue sur les avantages et les inconvénients d’un Accord de partenariat volontaire, et expliqué pourquoi la République du Laos devait s’engager dans ce processus pour sauvegarder ses forêts, son industrie et ses habitants. La présentation du FLEGT a été précédée d’exposés sur le REDD+ réalisés par le Département de la foresterie et l’Agence allemande de coopération internationale. Les synergies entre le FLEGT et le REDD+ ont également été soulignées.

 

Semaine de la foresterie en Asie-Pacifique à Pékin

La deuxième semaine de la foresterie en Asie-Pacifique : « Nouveaux défis – nouvelles opportunités », organisée à Pékin du 7 au 11 novembre, a rassemblé quelques 1600 participants (dont la moitié étaient internationaux) originaires de divers pays et organisations, institutions de recherche, ONG, gouvernements et du secteur privé.

 

Le programme FLEGT UE de l’EFI en Asie était représenté pendant toute la semaine au sein de  plusieurs évènements principaux, dont :

  • Questions logiques et juridiques sur le processus relatif à l’Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux ;
  • Nouveaux défis, nouvelles opportunités pour le développement vert du secteur de la foresterie ;
  • De Bali à Pékin : enseignements et défis à venir après une décennie de travail sur l’Application des réglementations forestières et la gouvernance en Asie de l’Est et dans le Pacifique ;
  • Vers une plateforme de communication utile et inclusive dans le secteur de la foresterie en Asie-Pacifique ;
  • Dépasser les avancées de la décennie passée : les défis pour le futur de la légalité du bois ;
  • Atelier sur la transition vers une réhabilitation et une gestion durable des forêts dans la région Asie-Pacifique ;
  • Atelier sur les procédures de vérification juridiques chinoises proposées

Le programme FLEGT UE de l’EFI en Asie a également organisé, outre la deuxième Semaine de la foresterie en Asie-Pacifique, une réunion avec son Groupe de conseil régional afin de discuter des activités de cette année et de recueillir l’opinion de ses membres sur le rôle potentiel du FLEGT en Asie Pacifique après 2012.

 

Potentiel et défis du marché mondial des produits à base de bois

Le 13 octobre, à Pékin, environ 60 participants représentant 33 organisations originaires de 9 pays ont participé à l’atelier international intitulé : « Perspectives du marché mondial des produits à base de bois : potentiel et défis », organisé conjointement par l’Institut de recherche sur la politique et l’information forestière de l’Académie chinoise de la foresterie, et le Centre pour le Commerce international des produits forestiers de l’Administration forestière nationale de Chine.

 

Les participants ont débattu des prévisions de l’offre et de la demande de produits à base de bois en 2020, ont analysé le marché des produits à base de bois tropical, le commerce des produits à base de bois et les politiques liées, l’impact de la crise financière mondiale sur les marchés du bois tropical et enfin les préférences des consommateurs pour les produits à base de bois tropical. Le programme FLEGT UE de l’EFI en Asie a présenté les Accords de partenariat volontaire européens ainsi qu’un document : « Les exigences des nouveaux marchés émergents concernant le commerce des produits à base de bois d’origine légale ».

 

2ème atelier de formation sous-régional sur la vérification de la légalité du bois en Malaisie

Plus de 50 participants et personnes-ressource, notamment des agents du gouvernement et des membres de la société civile et du secteur privé originaires du Cambodge, d’Indonésie, du Laos, de Malaisie, de Myanmar, de Thaïlande, du Vietnam et des Philippines, ont participé à un atelier régional de formation à Kota Kinabalu, en Malaisie, du 25 au 27 octobre 2011. Cet évènement était conjointement organisé par le Département de la foresterie du Sabah, le programme FLEGT UE de l’EFI en Asie et le Secrétariat de l’Association des nations du sud-est asiatique (ASEAN). L’atelier comprenait des présentations, un travail thématique par groupe et une visite de terrain destinée à promouvoir l’échange, le dialogue et l’amélioration des connaissances sur les Systèmes de vérification de la légalité du bois. Le résumé de l’atelier, ainsi que des liens vers les présentations, sont disponibles sur le site Internet du Mécanisme UE FLEGT de l’EFI.

 

 

Group Photo taken on 25 October 2011 - Participants of the 2nd Sub-Regional Training Workshop on TLAS.jpg : 42.4326171875Kb

Photographie: Les participants de l'atelier. © FLEGT Asia.

 

Gestion durable des ressources forestières en Asie-Pacifique

Un atelier de formation sur la gestion durable des ressources forestières, organisé par l’APFNet, a eu lieu à Kunming, dans la province chinoise de Yunnan, du 17 au 28 octobre 2011. L’atelier était destiné à identifier les obstacles à l’amélioration de la rationalisation des cadres politiques et juridiques et à renforcer les capacités institutionnelles. Son objectif était également d’améliorer l’application des règlementations forestières en dressant le bilan des succès et des enseignements passés et des initiatives actuelles. M. Chen Xiaoqian, Facilitateur FLEGT de la Chine pour le programme FLEGT UE de l’EFI en Asie, a fait une présentation sur : « Les incitations économiques pour promouvoir la gestion durable des forêts ».

 

Séminaire sur le FLEGT-REDD+ en Asie-Pacifique pour les délégations européennes et les États Membres

La délégation européenne en Malaisie et le programme régional FLEGT UE de l’EFI en Asie ont organisé conjointement à Kuala Lumpur, en Malaisie, du 16 au 18 novembre, un séminaire à destination des délégations européennes et des États Membres dans la région Asie-Pacifique. À cette occasion, les 40 participants ont pu débattre de la meilleure façon de renforcer la coopération entre le FLEGT et le REDD+ parmi les délégations européennes et les ambassades des États Membres européens de la région ; ils ont également débattu sur comment améliorer leur compréhension du FLEGT et du REDD+ et se sont demandé comment les mettre en œuvre dans la région Asie-Pacifique ;ils se sont enfin penchés sur les manières d améliorer leur compréhension de la facilitation, de la gestion et de la mobilisation des ressources humaines et du soutien financier afin de mettre en œuvre les initiatives FLEGT et REDD+ ; et enfin de clarifier les rôles et les responsabilités du siège de la Commission européenne, des délégations européennes, des États Membres européens et le rôle de soutien du Mécanisme UE FLEGT-REDD de l’EFI.

 

Forum de haut niveau sur le bois d’origine légale :

Un Forum public sur le bois d’origine légale s’est tenu à Kuala Lumpur le 17 novembre, à l’initiative de la Délégation européenne en Malaisie, du Ministère malais des industries de plantation et des commodités et du Programme FLEGT UE de l’EFI en Asie. Le ministre M. Tan Sri Bernard Dompok, le Responsable de la Délégation européenne en Malaisie, S.E. Vincent Piket et des hauts fonctionnaires des ambassades d’Australie, du Japon, de Norvège et des États-Unis, ont présenté la situation et la demande de bois d’origine légale dans leurs pays respectifs. Un débat s’est ensuivi. Des représentants de gouvernements, notamment plusieurs Ambassadeurs de pays européens et asiatiques, ainsi que des acteurs de l’industrie du bois et des médias, étaient présents.

 

Lors d’une conférence de presse organisée après le Forum, M. Tan Sri Bernard Dompok, Ministre des industries de plantation et des commodités en Malaisie, a affirmé qu’ « un Accord de partenariat volontaire devrait être conclu bien avant 2013».

 


Retour ^

FLEGT et initiatives du côté de la demande :

En Australie, une proposition de loi interdisant l’abattage illégal présentée au Parlement

Le Secrétaire du Parlement australien pour l’agriculture, les pêches et la foresterie a présenté le 23 novembre au Parlement, au nom du gouvernement australien, une loi restreignant l’importation et la vente de bois illégalement récolté en Australie. Si tout se passe comme prévu, la nouvelle loi devrait être votée l’année prochaine (2012) et les règlements associés devraient entrer en vigueur en 2014. « L’abattage illégal est un problème majeur pour de nombreux pays en développement. Il est la cause de la dégradation des forêts et de la perte de l’habitat et de la biodiversité. Il menace les moyens d’existence durables des populations et contribue à accroître les émissions de carbone dans le monde » a déclaré le sénateur Joe Ludwig, Ministre australien de l’agriculture, des pêches et de la foresterie lors d’une conférence de presse.

 

Le projet de loi et le Mémorandum explicatif sont disponibles sur le site Internet du Parlement australien www.aph.gov.au (sous l’onglet « Bills »). La réponse officielle du gouvernement à la demande du Comité sur les Affaires rurales et le transport du Sénat sera publiée prochainement à l’adresse suivante : www.daff.gov.au/illegallogging.

 

Perceptions concernant la Régulation de l'Union Européenne sur le bois

« Combien d'entre vous ont déjà entendu parler du Règlement Européen sur le bois? »10% à peine des personnes présentes ont levé la main à cette question.
« Combien d'entre vous comprennent vraiment ce qu'est le Règlement Européen sur le bois ? » Personne cette fois ci n'a levé la main.
C'est ainsi qu’ a débuté une discussion de panel sur le Règlement Européen sur le Bois (EU TR) lors de la Convention Européenne sur le Bois Dur en Octobre 2011. Organisé par le Conseil d'Exportation Américain de Bois Dur, cet événement a réuni à cette occasion un public composé d'acheteurs et exportateurs de bois. Depuis son entrée dans l'Unité FLEGT de l'UE, Ed Pepke, analyste Senior du commerce du bois, a participé à de nombreuses réunions, aux Etats Unis, en Europe, Asie, et a ainsi eu diverses opportunités de parler à de nombreux représentants du secteur du bois du Programme d'Action du FLEGT UE et du Règlement sur le Bois Européen. Lors de ces réunions, il y a souvent des demandes pour plus d'informations. Mais la situation n'est pas complètement négative. Certaines associations de commerce de bois en Europe sont bien conscientes des nécessités de changement et sont actuellement en train de mettre en place des systèmes de diligence raisonnée pour leurs membres. Pourtant, mêmes ces associations ont peur de ne pas s'être entièrement protégées elles mêmes ainsi que leurs membres des exigences de cette législation imminente.

 


Retour ^

FLEGT et la recherche :

Quelques 280 collègues avaient déjà contribué à la première consultation des parties prenantes, qui avait eu lieu en avril/mai sur Internet, et avait permis d’identifier et d’établir des priorités quant aux thèmes de recherche pertinents dans le cadre du FLEGT et du REDD au sein du contexte plus large de la gouvernance forestière. Les auteurs du programme ont utilisé cette consultation comme base pour établir un programme de recherche provisoire, distribué pour revision en octobre. Nous remercions tous ceux qui nous ont envoyé leurs commentaires, qui seront précieux pour établir un programme final pouvant être partagé par la communauté de la recherche. L Agenda contribuera à guider le programme de recherche afin de soutenir le travail du FLEGT et sa mise en place est prévue pour début 2012.

 


Retour ^

Liens entre le FLEGT et le REDD :

Quatrième réunion de Racewood – Pointe Noire, République du Congo

Une séance sur le REDD+ lors de la 4ème réunion de Racewood organisée par l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT) et l’Association Interafricaine des industries forestières (IFIA) du 29 au 30 septembre à Pointe Noire a révélé que le REDD+ reste perçu comme un concept théorique. Il ne s’est toujours pas matérialisé sur le terrain, et les concessionnaires forestiers ont encore du mal à envisager ce que le REDD+ signifie potentiellement pour eux. Cette réunion a rassemblé quelques 400 participants originaires des pays du bassin du Congo, ainsi que des représentants du Ghana, du Burundi et du Rwanda, de l’Union européenne, de la France et des États-Unis, des entreprises du secteur du bois et des concessionnaires forestiers du bassin du Congo, qui ont ainsi pu exprimer leurs doutes lors de la session plénière intitulée « Les concession forestières de demain ».

4th_Racewood_1_copyright-ATIBT.jpg : 73.80078125Kb
Photographie. participants de la réunion. © ATIBT.

 

Forum sur la gouvernance d’Oslo

Le Forum sur la gouvernance d’Oslo a eu lieu du 3 au 5 octobre 2011, à l’initiative du Groupe sur la gouvernance démocratique du PNUD. Le Forum a étudié les évaluations participatives sur la gouvernance ainsi que la responsabilisation sociale comme moyens de renforcer la gouvernance démocratique au niveau national et international. La Commission européenne a présenté les principaux enseignements du processus d’Accord de partenariat volontaire FLEGT et comment celui-ci améliore la gouvernance et les réformes juridiques et politiques. Cette réunion du Forum sur la gouvernance d’Oslo étant notamment axée sur le REDD+, la Commission européenne a également présenté les liens entre les processus d’Accord de partenariat volontaire FLEGT et REDD+.

 

Mise en place d’un groupe REDD-FLEGT lors de la 4ème réunion de l’Assemblée des participants du FCPF, Berlin, 17 octobre 2011

Le Comité des participants du Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF), un groupe sur le REDD et le FLEGT mis en place par le FCPF à Berlin en octobre, a demandé à l’équipe chargée de la gestion du Mécanisme du FCPF de présenter une proposition détaillée et un devis budgétaire pour un travail analytique, une gestion des connaissances et des activités d’origine commune sur les liens entre le REDD+ et le FLEGT avant le 12ème Comité des participants. Le groupe a été conjointement mis en place par la Banque mondiale, la Commission européenne, le Mécanisme UE REDD et Proforest. Enfin, lors de cette réunion, la Commission européenne a fait une présentation du FLEGT et les représentants de la République du Congo et du Ghana ont présenté leur avis sur les liens entre les processus REDD+ et FLEGT.

 

Mission exploratoire sur le REDD+

Le Mécanisme UE REDD a mené une première mission exploratoire en République d’Indonésie du 9 au 15 novembre. La mission a contacté les acteurs du secteur et a évalué le statut du REDD+ dans le pays, en se concentrant particulièrement sur les liens entre les processus d’Accords de partenariat volontaire FLEGT et REDD+ en cours.



Retour ^

Actualités du FLEGT : publications – études – formation à venir :

Publications Forest_matters_FLEGT_Asia_small.jpg : 5.5390625Kb

Le magazine Forest Matters :
Dressant un bilan de l’Année internationale des forêts 2011, le Programme FLEGT UE de l’Institut Européen de la Forêt en Asie a lancé en novembre Forest Matters , un magazine unique consacré aux forêts et aux questions forestières en Asie. Se faisant le porte-parole des personnes de la rue, mais présentant également l’avis des commerçants de bois, des spécialistes en conservation, des experts en foresterie, des leaders communautaires et des chercheurs de la région, il relaie diverses opinions en Asie et au-delà sur le thème des forêts et des questions liées à la foresterie.

À l’origine publié uniquement en anglais, le magazine sera lancé en version étrangère pour le Cambodge, la Chine, le Laos, la Malaisie, la Thaïlande et le Vietnam.

 

Études

Le RECOFTC – Centre pour les habitants et les forêts a publié, avec le soutien du Programme FLEGT UE de l’Institut Européen de la Forêt en Asie, une nouvelle étude sur les droits fonciers des personnes liées à la Forêt. L’étude montre qu’une amélioration des droits fonciers réduit la pauvreté des peuples forestiers et améliore la condition des forêts. Ce rapport a été lancé lors de la Semaine de la foresterie en Asie-Pacifique qui s’est tenue à Pékin, en Chine, du 7 au 11 novembre 2011. Une copie numérique du rapport peut être téléchargée ici. Plus d’informations sur le site Internet du Centre pour les habitants et les forêts sont egalement disponible sur : www.recoftc.org.

 

Formation à venir

Une troisième formation sur l’amélioration de la gouvernance forestière sera organisée du 4 juin au 13 juillet 2012 par le Centre pour le développement international et la formation à Wolverhampton, au Royaume-Uni. Cette formation réunira des participants originaires de pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine directement impliqués dans la gouvernance forestière, notamment dans les Accords de partenariat volontaire et le REDD. Le Centre est en mesure d’aider un certain nombre de candidats désireux de suivre la formation. Les candidatures pour la formation de juin 2012 peuvent désormais être envoyées. Pour plus d’informations sur la procédure de candidature et la formation, veuillez vous référer à la brochure en ligne et au site Internet du CIDT.

 


Retour ^

Des nouvelles du Programme d’appui ACP-FLEGT de la FAO :

FAOsmalllogo1.jpg : 4.40625Kb

Le Programme d’appui ACP-FLEGT de la FAO finance actuellement 48 projets répartis dans huit pays ayant signé des Accords de partenariat volontaire afin d’aborder les diverses composantes du processus de mise en œuvre de l’APV. Voici les récentes activités attestant de la réussite de la mise en œuvre des Accords de partenariat volontaire.

 

République Centrafricaine

Le Programme d’appui ACP-FLEGT de la FAO offre un soutien financier à deux projets en République Centrafricaine destinés à améliorer la transparence et l’indépendance du suivi – deux points essentiels pour la réussite de la mise en œuvre de l’Accord de partenariat volontaire. Lors du premier projet, un Réseau mondial sur l’information juridique (GLIN) a été créé afin de diffuser les lois, législations, précédents juridiques, etc. Pour l’instant, 1270 textes sont disponibles pour le public. Soulignons que la République Centrafricaine est le premier pays à avoir publié la totalité du débat de l’Assemblée plénière lors du vote d’un projet de loi.

 

Le deuxième projet, concernant la création d’un Centre pour l’information environnementale et le développement durable, a été accepté récemment. L’objectif est de mettre au point une stratégie garantissant l’indépendance du suivi et la participation de tous les acteurs.

 

Côte d’Ivoire

Le Programme d’appui ACP-FLEGT a conclu une Lettre d’accord avec le Ministère des eaux et forêts dans le but d’organiser au niveau national et décentralisé sept réunions sur le thème du FLEGT. Quatre réunions ont été organisées jusqu’à présent pour informer l’administration, le secteur privé et les organisations de la société civile sur les questions liées au FLEGT. À la fin du projet, la Côte d’Ivoire prendra la décision de continuer ou non la mise en œuvre du processus FLEGT.

 

Ghana

La participation des communautés dans le processus d’Accord de partenariat volontaire constitue un facteur important pour la réussite de son lancement au Ghana. Dans ce but, le Programme d’appui ACP-FLEGT a fourni des ressources au Centre d’aide pour la gestion des ressources (RMSC) afin d’expérimenter le Système de suivi du bois dans deux sites pilotes. Ce projet a également garanti la formation de neuf Comités de gestion des ressources communautaires et de responsables de communautés voisines des sites d’essais, afin qu’ils participent et suivent la mise en œuvre du Système de suivi du bois.

 

Libéria

Les partisans de l’économie verte au Libéria ont récemment lancé un projet pour améliorer la diffusion de l’information relative au vaste processus de réforme du secteur forestier, initié avec la signature de la loi de réforme de 2006 et l’Accord de partenariat volontaire en 2011. Le projet diffuse des informations aux communautés pilotes sur leurs droits dans le secteur forestier, précise les bénéfices qu’elles peuvent attendre des forêts et cherche à améliorer la légalité du suivi de l’utilisation des forêts pour les communautés grâce à la technologie GPS. Lors d’une récente cérémonie d’inauguration, une entreprise d’abattage a rendu public les sommes payées au titre de « l’Accord social » en vigueur entre l’entreprise et la communauté.

 

 

Plus d’informations, visitez le site Internet du Programme d’appui ACP-FLEGT de la FAO : www.fao.org/forestry/acp-flegt

 


Retour ^
 

Si vous désirez soumettre des informations sur des activités relatives au programme FLEGT de l´UE ou des commentaires à vocation éditoriale, merci de les envoyer à info(at)euflegt.efi.int

Cette lettre d´information est disponible en anglais, en français et en espagnol. Il est possible de s´abonner en ligne sur http://news.efi.int/newsletter/subscribe.

Le processus de l´UE pour l´Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux (FLEGT) a été initié en 2003 avec la publication du Plan d´Action FLEGT. Il répond aux questions relatives aux réformes de gouvernance et au renforcement des capacités, avec le soutien d´actions destinées à réduire la consommation de bois obtenu illégalement dans l´UE et, à terme, sur les principaux marchés consommateurs ailleurs dans le monde. Documents additionnels: Conclusions du Conseil (2003), Règlement du Conseil sur le programme d´autorisations FLEGT (2005).

La Mécanisme UE FLEGT de l´Institut Européen de la Forêt (EFI) soutient la mise en œuvre du Plan d´Action FLEGT de l´UE et est financé par l´Union européenne, les gouvernements de l´Allemagne, de l´Espagne, de la Finlande, de la France, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Le Mécanisme conduit actuellement des actions en Afrique, en Asie et en Amérique centrale et du sud.

Cette publication a été produite avec l'aide de l'Union européenne. Le contenu de cette publication ne peut pas être considéré comme reflétant l´avis officiel de l´Union européenne.

Pour plus d´informations, visitez: http://www.euflegt.efi.int et http://www.efi.int/portal/projects/flegt/